Aller au contenu principal

Elément clé de la volonté du Brésil d’acquérir les compétences nécessaires à la conception et la construction de sous-marins d’attaque à propulsion nucléaire (SNA), le programme des quatre bâtiments conventionnels du type Scorpène vient de franchir une étape majeure. La tête de série, baptisée Riachuelo, a été mise à l’eau vendredi 14 décembre au tout nouveau chantier naval d’Itaguaí, situé à 70 kilomètres au sud-ouest de Rio de Janeiro. Un évènement national auquel ont participé l’actuel président brésilien, Michel Temer, et le vainqueur des récentes élections, Jair Bolsonaro, qui lui succèdera en janvier.

 

200655 scorpene bresil riachuelo
© LEO LEMOS

(© : LEO LEMOS) 

200770 bresil scorpene riachuelo
© MARINHA DO BRASIL

Le Riachuelo sur le dispositif de mise à l'eau (© : MARINHA DO BRASIL) 

 

Diaporama orphelin : container

 

200771 bresil scorpene riachuelo
© MARINHA DO BRASIL

Le Riachuelo peu avant sa mise à l'eau au nouveau chantier d'Itaguai (© : MARINHA DO BRASIL) 

 

Livraisons entre 2020 et 2023

Désormais à flot, le Riachuelo effectuera ses essais en mer à partir de l’année prochaine, en vue d’une livraison à la marine brésilienne prévue au second semestre 2020. Ses sisterships le rejoindront au rythme d’une unité tous les ans : l’Humaita ralliera la flotte fin 2021, le Tonelero fin 2022 et l’Angostura fin 2023. La formation des futurs équipages a débuté au mois d’octobre. Elle est notamment assurée par Navfco, filiale du groupe DCI dont les équipes sont constituées pour majorité d’anciens militaires. Spécialisée dans la formation opérationnelle et le transfert du savoir-faire des forces armées françaises vers les des pays partenaires, Navfco a déjà assuré la formation des équipages des Scorpène vendus par Naval Group au Chili (2), à la Malaisie (2) et à l’Inde (6).

Plus gros sous-marins de la famille Scorpène

Conçus par Naval Group et réalisés en transfert de technologie, les sous-marins brésiliens ont le même diamètre (6.2 mètres) que les précédents Scorpène mais sont plus grands que leurs homologues chiliens, malaisiens et indiens. Les « S-BR », comme on les appelle, mesurent 71.6 mètres pour un déplacement en surface de 1870 tonnes, contre 66.4 mètres et un peu plus de 1700 tonnes pour les autres sous-marins de ce type en service dans le monde.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Naval Group Marine brésilienne