Aller au contenu principal

L'installation des nouvelles lignes d'accostage des frégates multi-missions (FREMM) de la Marine nationale a débuté hier dans la base navale de Brest. L'opération a commencé par le remorquage et la mise en place d'un musoir, gros cylindre en béton de 14 mètres de diamètre pour 21 mètres de hauteur, qui retiendra le futur ponton, dont l'autre extrémité sera reliée au quai. Réalisé dans le bassin n°4, en Penfeld, le musoir, mis sur coffre hier soir, doit être coulé à son emplacement par remplissage d'eau de mer puis, ensuite, cette eau sera remplacée par des sédiments issus des boues de dragage du port (filtrés au préalable pour en extraire les particules polluantes). Le musoir sera alors fermé sur sa partie supérieure par une dalle en béton d'une épaisseur de 3 mètres. Remorquage du musoir (© : SID) Remorquage du musoir (© : SID) Remorquage du musoir (© : SID) Vue des futurs pontons (© : SID) Vue des futurs pontons (© : SID) Un ponton à deux étages de 160 mètres de long Suivant le planning actuel, après le musoir, le ponton doit être mis en place au mois de juillet. Cette structure, longue de 160 mètres pour une largeur de 17 mètres, présentera un poids de 8500 tonnes. Pouvant servir deux frégates, elle aura la particularité de disposer de deux étages. La partie supérieure comprendra une voie piétonne et une voie pour les véhicules et engins lourds. Les camions d'avitaillement, comme les grues mobiles, pourront ainsi y circuler, ce qui n'est pas le cas sur les actuels pontons perpendiculaires au quai des flottilles. Le niveau inférieur de la structure fera, quant à lui, office de galerie technique. Il accueillera les différents réseaux (électricité, distribution d'hydrocarbures, pompage des résidus de soute, air comprimé, téléphonie...) et les points d'amarrage. Une rampe le reliera au niveau supérieur, qui aura un accès au quai via une passerelle. Comme le musoir, ce ponton est actuellement en construction au bassin n°4. Le musoir dans le bassin n°4 (© : SID) Le musoir dans le bassin n°4 (© : SID) Une seconde structure doit être commandée Mené sous la maîtrise d'oeuvre du Service Industriel de la Défense (SID), la réalisation du nouveau ponton des FREMM a été confiée à un groupement d'industriels dont le dossier a été retenu face à 5 autres propositions lors d'un appel d'offres. Emmené par le groupe Charrier, ce groupement compte dans ses rangs Ingerop (ingénierie), Semen TP (génie civil et dragage) et Demathieu et Bar (génie civil), Ducrocq (construction métallique) et DCNS (réseaux, maintenance). Le ponton sera utilisé par les deux premières FREMM, l'Aquitaine et la Normandie, qui doivent arriver à Brest à l'automne 2012 et au printemps 2014. Un autre ponton doit être commandé ultérieurement afin d'accueillir les FREMM suivantes, cinq devant être basées à Brest.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale