Aller au contenu principal

Le porte-avions français doit retrouver en fin de semaine prochaine, pour la première fois depuis 10 ans, le port de Brest, où il a été construit. En raison des risques de transmission du coronavirus, différents évènements prévus durant l’escale bretonne du Charles de Gaulle ont été annulés, a-t-on appris de source militaire. Les visites prévues à bord n’auront ainsi pas lieu, de même que la sortie en mer à laquelle devaient participer les familles. Les marins pourront néanmoins voir leurs proches, mais seulement à terre. La réunion des chefs d’états-majors des bâtiments européens intégrés au sein du groupe aéronaval a également été annulée.

A l'issue de leur escale brestoise, le Charles de Gaulle et son escorte vont partir pour le nord de l'Europe afin de participer à un exercice OTAN au large de l'Ecosse. 

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale