Aller au contenu principal

Une erreur s’est glissée dans notre article d’hier concernant la seconde partie du déploiement du groupe aéronaval (GAN), qui évolue désormais en Europe du nord. Nous indiquions que l’escale du Charles de Gaulle prévue en Scandinavie était à ce stade toujours maintenue. C’est le cas pour le moment, mais pas comme nous l’écrivions hier en Norvège, elle devrait en fait se dérouler au Danemark. Le porte-avions y ferait relâche au mouillage.

Le programme demeure évidemment soumis aux aléas de la crise du coronavirus, qui se répand en Europe et perturbe l’activité de tous les pays. Il a déjà entrainé l’annulation de l’exercice OTAN Frisian Flag, auquel devait participer le GAN. Pour l’instant, l’intégration du porte-avions français et de son escorte à l’exercice britannique Joint Warrior entre l’Irlande et l’Ecosse (programmé du 28 mars au 9 avril) est en revanche maintenue. Mais là aussi, cela peut évoluer en fonction de la situation au Royaume-Uni.

Quant au retour du Charles de Gaulle à sa base de Toulon, initialement prévu début mai, il devrait être avancé à la fin avril, tout dépendant là encore des impératifs opérationnels.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale