Aller au contenu principal

Après 41 ans de service, le patrouilleur Aramis, qui a terminé sa carrière à Cherbourg avec la Gendarmerie maritime, va prendre sa retraite. Le bâtiment ne devrait être officiellement désarmé qu’à l’été, comme son sistership l’Athos, d’un an son aîné et lui aussi stationné à la pointe du Cotentin. Mais il va s’arrêter très vite puisque son équipage va servir à constituer celui

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Gendarmerie Maritime