Aller au contenu principal

Arrivé le 5 novembre à Cherbourg en vue de sa fin de vie, le sous-marin nucléaire d’attaque Rubis, qui était opérationnel depuis 1983 au sein de la Marine nationale, a été mis au sec dans l’un des bassins couverts de la zone du Homet. C’est dans cette installation, gérée par la Direction Générale de l’Armement (DGA), qu’ont débuté les opérations de désarmement du bâtiment, dans le port où il a été construit il y a 40 ans.

- Voir notre article complet sur le SNA Rubis

Le Rubis a connu le 2 décembre sa dernière cérémonie des couleurs, évènement marquant son retrait du service actif. Son dernier équipage, le Rouge, va passer avec la même couleur sur le SNA Perle, actuellement armé par son équipage Bleu qui prépare son retour à la mer (les sous-marins français sont pour mémoire armés alternativement par deux équipage, le Bleu et le Rouge). Quant au Rubis, la DGA va superviser l’extinction de sa chaufferie. La tranche réacteur sera ensuite démantelée puis, dans les années qui viennent, la vieille coque sera intégrée à la filière de déconstruction.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Naval Group