Aller au contenu principal

La Direction Générale de l’Armement a choisi l’offre de CNIM et Socarenam, alliés à CNN MCO et Mauric, pour assurer le remplacement des chalands de débarquement français. Il s’agit du programme des engins de débarquement amphibie standards (EDAS), qui vise à construire 14 unités afin de succéder aux actuels chalands de transport de matériel (CTM). Selon la DGA, le montant total de ce programme s'élèvera à 65 millions d'euros. 

 

(© CNIM)

 

Une douzaine d’engins de ce type, construits par CMN et mis en service entre 1982 et 1992, sont encore opérationnels dans la Marine nationale, une unité supplémentaire étant opérée par l’armée de Terre en Guyane. Longs de 24 mètres pour une largeur de 6 mètres, les CTM peuvent atteindre la vitesse de 8.5 nœuds. Equipés d’une rampe à l’avant et offrant une surface de pont de 70 m2 (90 tonnes de capacité d’emport maximale), ils sont conçus pour projeter sur une plage des troupes et des véhicules, y compris des blindés.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale CNIM Socarenam