Aller au contenu principal

Victime d’un grave incendie le 12 juin dernier alors qu’il était en cale sèche à Toulon, le sous-marin nucléaire d‘attaque Perle est donc, si tout se passe comme prévu, appelé à reprendre la mer, normalement d’ici 2023. Florence Parly l’a confirmé hier lors d’une intervention vidéo sur les réseaux sociaux. « Depuis le mois de juin, les meilleurs experts de Naval Group, du Service de soutien de la flotte de la Marine nationale et de la Direction générale de l’armement ont travaillé d’arrache-pied afin de me présenter une analyse précise de l’étendue des dommages et les possibilités de réparation. Ces études approfondies ont été menées à bien conjointement par Naval Group et par la Marine. Elles ont été vérifiées par la DGA. Et, je suis en mesure de vous annoncer que nous pouvons réparer la Perle. Je dis bien en premier lieu « nous pouvons », car le chemin qui s’ouvre devant nous est long et ardu », a déclaré la ministre.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale