Aller au contenu principal

La marine sud-coréenne a officiellement mis en service, le 9 novembre, une nouvelle frégate, le Donghae, troisième exemplaire du type Daegu à rejoindre la flotte. Les deux premiers bâtiments de cette série, les Daegu et Gyeongnam, sont en service depuis mars 2018 et janvier 2021. Ils ont été construits par le chantier Daewoo Shipbuilding et Marine Engineering (DSME) d’Okpo. Le Donghae sort quant à lui du chantier Hyndai Heavy Industries d’Ulsan, qui construit également le Seoul. Lancé en novembre, ce dernier est normalement le troisième de la série mais son achèvement a manifestement pris un peu de retard. Tant et si bien que le Donghae, pourtant mis à l’eau plus de cinq mois après le Seoul, entre d’abord en service. Les deux unités suivantes (Daejeon et Pohang) sont quant à elles réalisées par DSME, qui les a mises à l’eau en mai et septembre de cette année. La septième frégate de cette classe s’appellera quant à elle Cheonan, reprenant le nom de la corvette sud-coréenne coulée en mars 2010 après avoir été torpillée, attaque attribuée à la Corée du nord. Le nouveau Cheonan été été mis à l’eau le 9 novembre, le même jour donc que la cérémonie de mise en service du Donghae, au chantier HHI d’Ulsan. C’est là également que la huitième et dernière frégate de ce type doit être réalisée.

Développées dans le cadre du programme FFX II, les Daegu sont des bâtiments de 122 mètres de long pour une largeur de 14 mètres et un déplacement d’environ 3600 tonnes en charge. Armées par 120 marins, ces nouvelles frégates peuvent atteindre 30 nœuds. La propulsion comprend quatre diesels-générateurs MTU et une turbine à gaz MT30 de Rolls-Royce. L’armement des Daegu comprend 8 missiles antinavire Haeseong, 16 cellules de lancement vertical pour missiles surface-air K-SAAM ou anti-sous-marins Hong Sang Heo, une tourelle de 127 mm, un système multitubes Phalanx, de l’artillerie légère et 6 tubes pour torpilles K745. Les bâtiments, dotés de moyens de détection sous-marine dont un sonar remorqué, sont conçus pour embarquer un hélicoptère de classe 10 tonnes.

Les Daegu font partie du vaste plan de modernisation et de renforcement de la marine sud-coréenne. Celle-ci a pour mémoire mis en service le 28 juin dernier son second porte-hélicoptères d'assaut, le Marado, et continue de travailler sur les études de son premier porte-aéronefs, dont l'entrée en flotte est espérée en 2033. A l'occasion de la mise en service du Donghae et du lancement du Cheonan, Hyundai a par ailleurs annoncé le 9 novembre avoir reçu la commande du second des trois nouveaux destroyers lance-missiles du type KDX III Batch 2, bâtiments de 170 mètres et plus de 8000 tonnes inspirés des Arleigh Burke américains et qui seront une évolution des trois premiers KDX III mis en service entre 2008 et 2012. Les deux premiers KDX III Batch 2 doivent être livrés en 2024 et 2026. S'y ajoutent les nouveaux sous-marins océaniques du programme KSS III, dont la tête de série a été mise en service cet été. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Corée du sud