Aller au contenu principal

Nous vous emmenons aujourd’hui à bord du sous-marin nucléaire d’attaque Rubis, de la Marine nationale (voir reportage photo en fin d’article). Premier d’une série de six SNA, ce bâtiment, mis en service en 1983, a débuté en mai 2012, dans la zone des bassins Missiessy, à Toulon, son ultime Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparation (IPER). D’une durée de 16 à 18 mois, cette grande maintenance intervient tous les 10 ans. A cette occasion, le sous-marin est, pour ainsi dire, presque vidé de son contenu. Les différents matériels sont débarqués, puis visités, entretenus et réparés dans les ateliers de DCNS ou chez les fabricants.  Certains sont remplacés, les IPER donnant l’occasion de traiter différentes obsolescences et de moderniser des équipements. Par ailleurs, alors que la coque, conçue en acier à haute résistance permettant au bâtiment de plonger à grande profondeur, fait l’objet d’un contrôle complet et d'un décapage, les éléments combustibles de la chaufferie, qui constituent le « carburant » du cœur nucléaire, sont remplacés. Cette opération, délicate, est réalisée au moyen d’un dispositif spécial permettant d’assurer le confinement de la radioactivité durant la manutention. Les éléments combustibles transitent alors entre le sous-marin et une installation à terre dotée d’une piscine. Une fois le coeur rechargé, une autre structure est positionnée sur la coque. Ce gros cylindre blanc est un sas d'accès au compartiment chaufferie. Agissant comme une extension de la zone confinée, le sas permet de faciliter la manutention de matériels en offrant une ouverture supplémentaire plus large, gréée avec un moyen de levage. Les pièces provenant ou destinées au compartiment chaufferie sont, ainsi, directement prises en charge dans la zone, sans avoir besoin de traverser le bateau afin de passer par un autre accès.  

 

 

Il y a un an, le Rubis était surmonté de la structure permettant la manutention des éléments

combustible  (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU) 

 

 

77044 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Rubis avec son sas (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Jusqu’à 180 personnes dans un espace des plus exigus

 

 

Tuyaux, câbles, gaines de ventilation, climatisation provisoire, faux planchers, outils, pièces de rechange… Le Rubis est un vaste chantier et le bâtiment, où règne déjà en temps normal une atmosphère de promiscuité, est encombré de toutes sortes de matériels, sans compter les structures posées sur sa coque et son kiosque. On notera que le sous-marin n’est plus en cale sèche. S’il repose encore sur sa ligne de tins, le bassin dans lequel il se trouve a été partiellement rempli. Ces derniers mois, jusqu’à 180 personnes ont travaillé à bord du bateau, qui accueille habituellement 68 marins. L’équipage a d’ailleurs repris le 15 juillet possession de son bâtiment, qui a été confié à DCNS l’an dernier. Les militaires vont, ainsi, assurer la divergence du réacteur, puis l’achèvement de l’arrêt technique, en vue de reprendre la mer à l’automne. A l’issue de la période d’essais, le Rubis sera de nouveau opérationnel début 2014.  

 

 

77087 rubis
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

SNA du type Rubis (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

 

Dans l’attente des Barracuda

 

 

Cette IPER est, en tous cas, la dernière du bâtiment, appelé à être, comme ses cinq sisterships, remplacé par les nouveaux SNA du type Barracuda. Actuellement en construction sur le site DCNS de Cherbourg, la tête de série de ce programme, le Suffren, doit, si le calendrier est respecté, être livrée en 2017 et entrer en service l’année suivante. Longs de 99.5 mètres pour un déplacement de 5100 tonnes en plongée, les Barracuda seront plus grands, plus puissants et plus discrets que les Rubis. Ils mettront notamment en œuvre des missiles de croisière, en plus des torpilles lourdes et missiles antinavire dont sont dotés leurs aînés.

Plus petits sous-marins nucléaires du monde, les Rubis mesurent 73.6 mètres de long et présentent un déplacement de 2670 tonnes en plongée. Capables d’atteindre une vitesse de 25 nœuds, ils disposent de quatre tubes de 533mm et peuvent mettre en œuvre jusqu’à 14 torpilles lourdes et missiles antinavire. Le plus récent de la série, la Perle, est opérationnel depuis 1993. Depuis leur mise en service, ces SNA ont bénéficié de différentes modernisations, notamment sur le système de combat, les armes, les moyens de détection sous-marine, ou encore la propulsion (voir notre article à ce sujet). 

 

 

77050 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Rubis en IPER à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77047 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Rubis en IPER à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77077 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Rubis en IPER à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

 

77043 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Rubis en IPER à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77042 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Rubis en IPER à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77076 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Rubis en IPER à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77041 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Rubis en IPER à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77007 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le kiosque du Rubis (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77079 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le kiosque du Rubis (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77008 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

L'arrière du Rubis (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77045 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Sas d'accès au sous-marin durant le chantier (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77046 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Sas d'accès au Rubis (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77081 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Sas d'accès au Rubis (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77009 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Carré officier du Rubis (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77010 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Couchette dans le carré officiers (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77033 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Poste d'officiers (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77011 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Sanitaires (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77012 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Cuisine (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77017 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

La cuisine (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77018 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

La cuisine, avec les frigos au pont inférieur (© : MER ET MARINE - J-L VENNE) 

 

77019 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

La cuisine (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77013 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Carré équipage en cours de remontage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77014 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Poste équipage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77022 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Poste équipage (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77032 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

La buanderie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77025 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Coin infirmerie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77021 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le local torpilles (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77029 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Tubes lance-torpilles (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77028 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Tubes lance-torpilles (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77030 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77035 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77039 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le PCNO, poste de conduite du sous-marin (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77040 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le périscope  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77059 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le Rubis en IPER (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77056 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77054 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77058 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77061 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le sas d'accès retiré (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77062 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le sas d'accès retiré (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77067 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le sas d'accès retiré (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77066 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le sas d'accès retiré (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77068 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le sas d'accès retiré (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77069 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le sas d'accès retiré (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77082 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Plaques de composite de la coque (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77073 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

77052 sna rubis iper
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Naval Group