Aller au contenu principal

La Marine nationale doit procéder aujourd’hui, si les conditions météorologiques le permettent, à la destruction d’une mine allemande datant de la seconde guerre mondiale. Reposant par 70 mètres de fond au large de l’île de Porquerolles, cet engin de 300 kilos sera traité par l’un des poissons auto propulsés (PAP), robots télé-opérés dotés de caméras et pouvant transporter et déposer une charge explosive, du chasseur de mines Capricorne.

Avant le « pétardement », les plongeurs-démineurs du bâtiment effectueront une procédure destinée à éloigner les mammifères marins et poissons présents dans la zone. Des moyens nautiques seront, par ailleurs, mis en œuvre afin d’assurer la sécurité du plan d’eau.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale