Aller au contenu principal

Le budget 2020 du ministère des Armées annonce la mobilisation d’une enveloppe de 25 milliards d’euros entre 2019 et 2023 (dont 4.7 milliards l’année prochaine) dans le cadre des programmes de renouvellement des deux composantes de la dissuasion nucléaire française. La France aura ainsi, en cinq ans, mené une part importante de l’effort budgétaire nécessaire à la succession de ses quatre sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) du type Le Triomphant, au développement d’un nouveau missile balistique intercontinental, ainsi qu'à la modernisation du missile air-sol moyenne potée ASMPA mis en œuvre par les Rafale de l’armée de l’air mais

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale