Aller au contenu principal

La troisième des quatre corvettes commandées à l’Italie par le Qatar est sortie le 30 septembre du hall de construction du chantier Fincantieri de Muggiano. L’Al Khor, c’est son nom, suit les deux premières unités de la série, les Al Zubarah et Damsah. Mis à l’eau en mars 2020 et février 2021, ces bâtiments ont respectivement débuté leurs essais en mer en novembre 2020 et juin 2021. La première corvette doit être livrée cette année, les seconde et troisième en 2022 et la dernière d’ici 2023.

Ces bâtiments de 107 mètres de long pour 14.7 mètres de large et plus de 3000 tonnes de déplacement en charge sont conçus pour atteindre 28 nœuds et être mis en œuvre par 98 membres d’équipage (112 couchages en tout). Leur armement est très conséquent : 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, une tourelle de 76mm, deux canons télé-opérés Marlins de 30mm, des tubes lance-torpilles, un système RAM et surtout 16 missiles surface-air Aster 30 Block1 conçus pour intercepter des missiles balistiques d’une portée de 300 à 600 kilomètres. C’est la première fois que des navires adoptent une version navalisée de cette arme, initialement développée par MBDA pour des lanceurs terrestres mais qui sera aussi embarquée (variante Block1 NT) sur les frégates franco-italiennes du type Horizon lors de leur refonte à mi-vie.

Avec cette capacité de DAMB, le Qatar entend notamment protéger de la menace iranienne ses infrastructures maritimes stratégiques comme les champs offshores pétroliers et gaziers. Le guidage des Aster sera assuré par un radar de la famille Kronos de l’électronicien italien Leonardo, les corvettes allant travailler pour la détection à longue portée avec des radars américains installés sur le sol qatari et qui seront chargés de l’alerte avancée. Les Al Zubarah pourront également mettre en œuvre un hélicoptère NH90, 28 machines de ce type ayant été commandées en 2018 par le Qatar (dont 16 en version navale NFH assemblées dans l’usine italienne de Venise-Tessera).

 

239657 corvette classe doha qatar Al Zubarah
© GIORGIO ARRA

L'Al Zubarah (© : GIORGIO ARRA)

 

Ces corvettes sont aussi dotées de puissants moyens de guerre électronique, avec notamment deux brouilleurs (un dans la mâture vers l’avant et l’autre sur bâbord arrière) et des lance-leurres Sylena Mk2 de la société française Lacroix, installés au-dessus de la passerelle.

Les Al Zubarah font partie d’un programme comprenant également la construction, par Fincantieri, de deux patrouilleurs lance-missiles et un bâtiment de projection.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Fincantieri