Aller au contenu principal

C’est l’une des bonnes nouvelles pour la Marine nationale émergeant des vœux aux Armées d’Emmanuel Macron. Le programme Flotte Logistique (FLOTLOG), destiné à remplacer les vieux bâtiments de commandement et de ravitaillement de la Marine nationale, devrait bien passer de trois à quatre unités. « La priorité sera donnée au renouvellement de nos capacités militaires les plus critiques dans les trois milieux (…) Pour la marine, en renouvelant et en augmentant le nombre des pétroliers-ravitailleurs tout en renforçant sa capacité de prévention. Je pense ici aux patrouilleurs qui manquent aujourd'hui cruellement, en particulier Outre-mer », a déclaré le président de la République à bord du BPC Dixmude, dans la base navale de Toulon (voir notre article de novembre dernier sur les nouveaux patrouilleurs pour l'Outre mer évoqués par le président)

Concernant FLOTLOG, la possibilité de réaliser un quatrième navire, qui bruissait dans les coursives ces derniers temps, se voit donc confortée. Elle doit être maintenant officialisée par la nouvelle Loi de Programmation Militaire, dont le texte sera présenté en février au parlement.

La modernisation et le renforcement des moyens logistiques, pour lesquels s’est beaucoup battue la marine, sont enfin

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Chantiers de l'Atlantique Naval Group