Aller au contenu principal

Après une première tentative en Allemagne, Naval Group (ex-DCNS) et Fincantieri auraient tout intérêt à présenter une offre commune dans le cadre du programme des nouvelles frégates de la marine canadienne (CSC/NCC). Celui-ci vise à remplacer au cours de la prochaine décennie les 12 frégates du type City, mises en service entre 1992 et 1996, ainsi que les trois destroyers du type Tribal, désormais tous en retraite. Leur succèdera une nouvelle flotte comprenant jusqu’à 15 bâtiments pour un budget estimé à 26 milliards de dollars canadiens, soit quasiment 18 milliards d’euros. La

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Naval Group