Aller au contenu principal

Cap sur Lorient, où Mer et Marine a pu visiter la Lorraine, ultime frégate multi-missions française et seconde de la série dotée de capacités de défense aérienne renforcées. La FREMM DA est actuellement en achèvement dans le chantier morbihannais de Naval Group, en vue de sa livraison en fin d’année prochaine à la Marine nationale.

 

 

262813 fremm lorraine lorient
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Lorraine en cale sèche fin septembre (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

262809 fremm lorraine lorient
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La Lorraine en cale sèche fin septembre (© : MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Le 13 novembre 2020, la coque de la Lorraine sortait du hall de construction du site Naval Group de Lorient. Une page a alors commencé à se tourner pour l’industriel, qui achève là son ultime frégate multi-missions (FREMM). Dix auront finalement été construites sur les rives du Scorff depuis 2005, la tête de série, l’Aquitaine, étant mise à l’eau en avril 2010 avant sa livraison deux ans plus tard à la marine, qui a prononcé son admission au service actif en 2015. Le programme, qui devait initialement comprendre pas moins de dix-sept FREMM pour la France, a été réduit à seulement huit unités tricolores, auxquelles se sont ajoutées deux frégates vendues à l’export, au Maroc puis à l’Egypte. Désormais, les ateliers lorientais de Naval Group se concentrent sur les nouvelles frégates de défense et d’intervention (FDI), dont les deux premiers exemplaires sont en cours de construction en vue d’être achevés en 2024 et 2025, ainsi que sur les corvettes du type Gowind destinées à l’export, avec là aussi deux unités en cours de production qui seront remises à partir de 2022 aux Emirats Arabes

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Naval Group Marine nationale