Aller au contenu principal

Les frégates multi-missions sont le fer de lance de la Marine nationale face à la montée des menaces. Reportage en Méditerranée à bord de La Provence, à la veille de son déploiement opérationnel avec le groupe aéronaval.

Sur les indications du chef de quart, le timonier manœuvre son joystick. Insensiblement, la Provence se positionne à mille mètres du Charles de Gaulle, dans son trois-quarts arrière. La haute silhouette du porte-avions s’inscrit dans les verrières de la passerelle. Se détachent nettement les Rafale prêts sur leurs catapultes. Brusquement, les réacteurs hurlent. Top décollage. En quelques minutes, le mastodonte lâche une pontée de quatre chasseurs.

 

204259 fremm provence cdg
© MERIADEC RAFFRAY

À peu de distance du Charles-de-Gaulle, La Provence se tient prête à intervenir en cas de crash d’un Rafale au catapultage (© MERIADEC RAFFRAY)

 

En plus de l'hélicoptère Dauphin qui assure depuis le porte-avions la mission Pedro, en cas de crash, la frégate multi-missions (FREMM) se serait déroutée pour récupérer le pilote : « Nous nous entraînons régulièrement à cette procédure toujours délicate en pleine mer, surtout par temps agité », explique le pacha, le capitaine de vaisseau Julien Duthu. Il a pris son commandement

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale