Aller au contenu principal

Après l’échec d’une première procédure, initiée en avril 2020 et déclarée infructueuse en juin dernier, un nouvel appel à candidatures a été lancé en août pour le renouvellement des principaux moyens nautiques de la Gendarmerie maritime. Cette fois, il concerne le remplacement de l’ensemble des six actuels patrouilleurs côtiers de gendarmerie (PCG) et non plus, comme précédemment, deux premières unités avec ensuite la possibilité d’étendre la série. Les actuels PCG sont pour mémoire des bateaux de 32 mètres répartis en trois séries : l’Athos et l’Aramis mis en service en 1980 et 1981 et basés à Cherbourg, la Jonquille (1996) et le Jasmin (1997) stationnés à Toulon et Papeete (Polynésie française), ainsi que les Géranium (1997) et Violette (1997) basés à Lorient et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe).

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Gendarmerie Maritime Marine nationale