Aller au contenu principal

Dans le cadre de la nouvelle stratégie ministérielle pour la maîtrise des grands fonds, la Marine nationale va se doter de moyens robotisés, en l’occurrence des drones sous-marins (autonomous underwater vehicles – AUV) et des robots téléopérés (Remote Operated Vehicles – ROV) capables de plonger jusqu’à 6000 mètres de profondeur. Elle sera ainsi en mesure d’intervenir sur plus de 95% des fonds marins, alors que ses actuels moyens sont limités à 2000 mètres. Ces moyens auront notamment vocation à surveiller et protéger les réseaux de câbles sous-marins contre des interventions extérieures, veiller à ce que des « objets » étrangers ne soient pas installés dans des zones sensibles ou encore récupérer des épaves ayant coulé par grande profondeur.

Deux tandems AUV/ROV

A terme, l’objectif est de disposer d’au moins deux tandems AUV/ROV, un à Toulon et un à Brest, de manière à pouvoir surveiller les deux grandes façades maritimes hexagonales et disposer d’une capacité permanente d’intervention sur ces façades. Sachant que ces moyens métropolitains devront aussi, au besoin, pouvoir être

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale