Aller au contenu principal

L’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN) lance son appel à candidatures pour la prochaine session 2022-2023. Il s’agit, comme en 2021-2022, d'une session nationale unique comportant un socle commun pour tous les auditeurs, qui choisissent parallèlement une thématique spécifique parmi les cinq « majeures » proposées, dont celle intitulée « Enjeux et stratégies maritimes » qui accueille environ 40 auditeurs.  

La formation, d’une durée de 30 jours environ (210 heures) se structure autour de trois sortes d’activités :

-Conférences-débats fournissant des éléments d’analyse, de discussion et de compréhension des questions abordées ;

- Travaux de comités, garants de la collégialité des réflexions conduites ;

- Missions d’études, en France et à l’étranger, déterminées en fonction des questions abordées permettant d’adosser la réflexion à des expériences concrètes.

Une session unique rassemblant des auditeurs venus d'horizons professionnels divers

Cette session intègre chaque année des auditeurs, issus de secteurs d’activités très variés : hauts fonctionnaires, cadres dirigeants du secteur public ou du secteur privé, salariés du secteur associatif, universitaires, journalistes, responsables syndicaux, avocats, consultants ou encore entrepreneurs…

La diversité des candidats sélectionnés pour participer à la session nationale contribue de manière essentielle à la richesse d’une session conçue pour promouvoir une réflexion collective portant sur des enjeux marqués par leur forte dimension interministérielle et intersectorielle.

La formation proposée vise ainsi à appréhender dans leur globalité et leur complexité les sujets de défense et de sécurité : autant de questions qui appellent des réponses coordonnées et une unité d’action, gage de leur efficacité.

Quel que soit le domaine d’expertise particulier des auditeurs, les compétences de chacun sont mises au service d’une réflexion collégiale portant sur des sujets de portée stratégique. Dans cette optique, la session nationale propose notamment à l’ensemble de ses auditeurs une méthode d’analyse prospective commune, au nombre des outils pédagogiques mis à la disposition de tous.

Partage d’expérience, croisement des points de vue et décloisonnement des savoirs constituent un objectif primordial de la session nationale. Le caractère collégial des travaux engagés, au même titre que le modèle pédagogique unique structurant la formation dispensée, est un marqueur essentiel de la session nationale.

Socle commun de formation et déclinaison par majeure

La session nationale comporte deux volets indissociables :

UN SOCLE COMMUN visant à forger une culture de défense commune entre des auditeurs issus de sphères d’activités très variées ;

UNE MAJEURE choisie parmi cinq thématiques : armement et économie de défense, défense et sécurité économiques, enjeux et stratégies maritimes, politique de défense, souveraineté numérique et cybersécurité.

Le socle commun de formation, réparti tout au long de l’année, a pour principal objectif l’acquisition des connaissances, des compétences et des méthodes nécessaires au suivi de la session, ainsi que l’appropriation des fondements de notre politique de défense nationale dans chaque domaine.

Outre les apports théoriques et transverses de la formation dispensée dans le cadre du socle commun, les missions d’études, en France ou à l’étranger, contribuent également à la constitution d’une culture de défense commune adossée à une expérience de terrain.

Ces temps de réflexion partagée entre les auditeurs de la session nationale, ainsi que la participation à des activités communes, facteur d’unité et de cohésion, constituent le contenu du socle commun.

La session nationale est articulée en 5 modules qui comportent tous une partie relevant du socle commun et une partie spécifique à chaque majeure

Le contenu de chacun de ces 5 modules sera décliné de manière différenciée en fonction de la majeure choisie. Cependant, certaines déclinaisons, compte tenu de l’interdépendance des enjeux analysés et de leur portée stratégique globale (dimension géopolitique d’une question, par exemple) seront l’occasion de réunir tout ou partie de la session, au-delà de l’appartenance des auditeurs à telle ou telle majeure.

Cette structuration commune de la formation contribue au renforcement de l’unité de la session nationale. Elle participe également aux nécessaires partages d’expérience et croisements des perspectives qu’impliquent les questions de défense et de sécurité, plus que jamais intriquées.

MODULE 1 : LE CONTEXTE STRATÉGIQUE

Le module initial permet aux auditeurs, après le séminaire de rentrée, d’appréhender les principales données du contexte stratégique, d’abor­der les enjeux spécifiques à chaque majeure et d’acquérir les bases de la méthode d’analyse prospective qui sera utilisée tout au long de l’année.

MODULE 2 : LES ACTEURS ET LES MOYENS DE LA STRATÉGIE

Il s’agit d’examiner l’organisation de l’État, les rôles respectifs des acteurs publics et privés, au niveau national comme au niveau local. Ce module amène aussi les auditeurs à évaluer les contraintes qui pèsent sur nos ressources budgétaires, humaines ou naturelles ainsi que la question du maintien des compétences propres à chaque domaine étudié.

MODULE 3 : DÉPLOYER LA STRATÉGIE

Ce module s’intéresse à la dimension opérationnelle de notre stratégie, qu’il s’agisse de renseignement, d’opérations militaires, d’opérations d’armement, d’actions en mer, de cyberdéfense ou de contre-ingérence. Il s’appuie sur des exercices de mise en situation et des serious games, ainsi que des études de cas, visant à préparer à la prise de décision en situation complexe.

MODULE 4 : NOUVEAUX ENJEUX

La scène stratégique est marquée par la diversification des acteurs, des formes et des champs de conflits, dans le domaine numérique et celui de l’information, dans les espaces exoatmosphérique et maritime. Ce module vise à apprécier leur nouveauté relative et en tirer les conséquences en termes de souveraineté, de défense et de capacité d’action.

MODULE 5 : ENJEUX INTERNATIONAUX

Ce dernier module porte plus particulièrement sur nos coopérations bilatérales et multilatérales ainsi que sur le rôle que nous attendons jouer au sein de l’ONU, de l’UE ou de l’Otan. Il s’appuie sur des missions à l’étranger dont les objectifs sont définis en fonction de leur intérêt pour chaque majeure et des priorités de notre diplomatie.

Apport de la session nationale

Comprendre pour agir, se comprendre pour agir ensemble

Comprendre pour agir

La session nationale permet aux auditeurs d’acquérir une connaissance solide des enjeux de défense et de sécurité, et de s’approprier les compétences utiles pour décider au niveau stratégique. Il s’agira notamment d’apprendre à :

• maîtriser les enjeux et les problématiques de défense et de sécurité, nationale et internationale, liés aux politiques publiques ;

• mobiliser une démarche intellectuelle critique, raisonnée et innovante ;

• conduire une réflexion d’anticipation stratégique ;

• décider en situation complexe ;

• être force de proposition dans les domaines de la défense et de la sécurité.

Se comprendre pour agir ensemble

La formation délivrée sera aussi une expérience collective, permettant à des auditeurs aux profils variés de :

• partager leurs savoirs et leurs expériences ;

• s’extraire de leur sphère d’expertise pour élargir leurs points de vue et questionner leurs pratiques ;

• former un réseau et une communauté d’engagement agissant au service des intérêts stratégiques du pays par sa capacité de rayonnement et d’influence.

Les 5 majeures de la session nationale

Les candidats à la session nationale optent au moment de l’inscription pour une des 5 majeures suivantes :

ARMEMENT ET ÉCONOMIE DE DÉFENSE (AED)

DÉFENSE ET SÉCURITÉ ÉCONOMIQUES (DSE)

ENJEUX ET STRATÉGIES MARITIMES (ESM)

POLITIQUE DE DÉFENSE (POLDEF)

SOUVERAINETÉ NUMÉRIQUE ET CYBERSÉCURITÉ (SNC)

Les candidats choisissent parmi ces 5 majeures, celle qui répond à leur besoin d’approfondissement, leur permettant d’acquérir les compétences complémentaires dans la conduite stratégique de leurs missions, et qui sera directement utile à l’exercice de leurs responsabilités.

Les 5 majeures de la session nationale impliquent, au même titre que le socle commun de formation, partage d’expérience entre des auditeurs aux compétences variées, d’une part, et dépassement de sa sphère d’expertise initiale, d’autre part.

Chacune des majeures comporte ses objectifs propres, déterminés en fonction des attentes des auditeurs qu’elle rassemble, notamment en termes de spécialisation.

Cependant, les sujets spécifiques à chaque majeure, compte tenu de leur interdépendance, sont également marqués par leur transversalité.

 

La date limite de dépôt des candidatures est fixée cette année au 1er mars avec une procédure d'inscription en ligne sur le site de l'IHEDN : https://www.ihedn.fr/formation/session-nationale/

A noter que la majeure Enjeux et Stratégies Maritimes comporte une trentaine de jours de formation répartis en séminaires de 2 jours (vendredi et samedi), voire 3, majoritairement dans des grands ports français, avec quelques missions à l’étranger de 3 à 6 jours.

Toute demande d'information pour la majeure ESM peut être adressée à l'adresse : esm@ihedn.fr

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense Construction navale Marine marchande Offshore Energies marines Pêche Science et Environnement Aménagement du littoral