Aller au contenu principal

C’est la hantise de tous les marins: le feu. Sur un navire de guerre, la présence de munitions au pouvoir destructeur fait peser un risque supplémentaire. Risque qui peut déboucher sur des incidents, comme ce fut le cas pour la frégate allemande Sachsen la semaine dernière au large de la Norvège. Alors qu’elle effectuait un tir de missile surface-air SM-2 à partir de l'une des cellules de lancement vertical située devant sa passerelle, un problème est survenu sur la munition. L’engin n’a pas décollé et est resté au fond de son silo, bien que son booster soit allumé, ce qui a provoqué un puissant incendie. Heureusement pour les marins allemands, les systèmes de lutte contre le feu ont fonctionné correctement et ont réussi à éteindre le sinistre avant qu’il ne cause plus de dégâts et surtout se propage éventuellement à d'autres munitions. La marine allemande indique que l’équipage a été réactif et a pris les bonnes décisions. Il n’y aurait pas de blessés graves à déplorer. Le navire s’est dérouté sur le port d’Harstad pour constater l’étendue des dégâts.

 

191452 Sachsen incident de tir
© BUNDESWEHR

Sur les photos publiées par la Bundeswehr, on peut constater les stigmates de l'incident (© BUNDESWEHR)

191451 Sachsen incident de tir
© BUNDESWEHR

La passerelle noircie du Sachsen (© BUNDESWEHR)

 

La frégate antiaérienne Sachsen naviguait de concert avec la frégate anti-sous-marine Lübeck lors de l’incident. Elle participait à une campagne de tir sur un site norvégien au nord du cercle polaire. La classe Sachsen (ou type 124) compte trois bateaux de 143 mètres et 5600 tonnes en charge, livrés par les chantiers TKMS en 2004 et 2006. Elles sont dotées d'un système à lancement vertical VLS Mk41 avec 24 missiles SM-2 MR et 8 missiles ESSM-RIM 162B, 8 missiles antinavire Harpoon, deux systèmes surface-air RAM, une tourelle de 76 mm, deux canons de 27 mm, six tubes lance-torpilles et deux hélicoptères (Lynx puis NH 90). Le SM-2 MR est un missile surface-air de l’américain Raytheon. Il est mis à en œuvre à partir de cellules à lancement vertical. Côté électronique, les deux radars principaux, les APAR (radar multifonctions) et SMART-L (veille lointaine) sont fournis par Thales Nederland, de même que le système de combat (SEWACO FD).

 

162318 allemagne type 124 sachsen
© Bundeswehr/A. Gottschalk

Le Sachsen (© BUNDESWEHR/A. GOTTSCHALK)

Aller plus loin

Rubriques
Défense