Aller au contenu principal

La marine indienne a annoncé avoir pris livraison, le 28 octobre, du Visakhapatnam, premier des quatre nouveaux destroyers lance-missiles du projet 15B. De conception nationale, ce bâtiment construit par le chantier Mazagon de Mumbai avait été mis sur cale en octobre 2013 et lancé en avril 2015. New Delhi n'a pas encore publié de photos intéressantes du bâtiment, se contentant toujours d'images de synthèse. 

Long de 163 mètres pour une largeur de 17.4 mètres et un déplacement à pleine charge de près de 9000 tonnes, le Visakhapatnam est armé par 300 membres d’équipage et doit pouvoir dépasser la vitesse de 30 nœuds. Il est équipé d’un radar à quatre panneaux fixes et antenne active EL/M2248 MF-Star du groupe israélien IAI et un radar tournant LW-08 de Thales, ainsi qu’un sonar de coque de fabrication indienne. Son armement comprend 32 cellules de lancement vertical pour 32 missiles surface-air Barak-8 (IAI), ainsi que 16 cellules pour des missiles antinavire indiens BrahMos dotés également d’une capacité de frappe contre terre. S’y ajoutent une tourelle de 76 mm de l’Italien OTO-Melara, quatre systèmes multitudes russes AK-630M, quatre tubes lance-torpilles et deux lance-roquettes anti-sous-marines RBU-6000.

 

265076 inde Visakhapatnam
© INDIAN NAVY

(© INDIAN NAVY)

 

Le second destroyer de cette série, le Mormugao, a été mis à l’eau en septembre 2016 et devrait être livré en 2022. Il devrait être suivi d’ici 2025 par les Imphal (lancé en avril 2019) et Porbandar (mis sur cale en juillet 2018). Ces bâtiments constituent une évolution des Kolkata, Kochi et Chennai, mis en service entre 2014 et 2016.

Pendant ce temps, la production de nouvelles frégates de la famille des Krivak russes se poursuit pour la marine indienne, où elles forment la classe Talwar. Après la mise en service de six unités entre 2003 et 2013, les chantiers russes Yantar de Kaliningrad produisent deux bâtiments supplémentaires, les Tushil et Tamala. Le premier a été mis à l’eau le 28 octobre pour une livraison en d’ici 2023. La construction de deux autres frégates de ce type a débuté en janvier et juin de cette année à Goa, en Inde, en vue d’une mise en service prévue à partir de 2026. Ces bâtiments de 125 mètres de long pour 15 mètres de large et plus de 4400 tpc mettront en œuvre 8 BrahMos, un système surface-air SA-N-7, une tourelle de 100 mm, deux systèmes multitubes Kashtan, deux tubes lance-torpilles et un lance-roquette ASM.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Frégate indienne de la classe Talwar (© JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine indienne