Aller au contenu principal

Un contrat d’assistance à la conception du premier porte-aéronefs sud-coréen et, surtout, pas moins de huit frégates vendues à l’Indonésie : le groupe italien Fincantieri vient de frapper un très grand coup en Asie du sud-est, ce qui lui permet de consolider de façon éclatante sa dynamique sur le marché des navires militaires, sur lequel il entend occuper la première place mondiale.

A l’occasion du salon MADEX, en Corée du sud, Fincantieri a signé avec Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) un contrat portant sur l’assistance à la conception du CVX (ex-LPX II), le premier porte-aéronefs sud-coréen. Un bâtiment qui devra pouvoir mettre en œuvre des avions à décollage court et appontage vertical F-35B. Alors que ce programme a été officiellement lancé en début d’année par Séoul, avec un objectif de mise en service du bâtiment à l’horizon 2033, les Sud-coréens cherchaient l’appui d’un industriel ayant de l’expérience dans ce type de bâtiment et, plus particulièrement, l’intégration à bord de F-35B.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Fincantieri