Aller au contenu principal

Le groupe Prinvinvest, présent en France avec le chantier CMN de Cherbourg, mais aussi en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Emirats Arabes Unis, est sorti l’an dernier du marché de la construction de yachts pour se concentrer sur les navires militaires de surface. Et prône toujours une consolidation du secteur au niveau européen, notamment en Allemagne où il avait annoncé en 2020 un projet de fusion entre German Naval Yards et Lürssen. Du fait de la guerre en Ukraine et de l’évolution stratégique majeure qui s’opère en Allemagne quant aux questions de défense, Iskandar Safa, président de Privinvest, estime que le moment est propice aux rapprochements. C'est ce qu'il nous explique dans cet entretien accordé à Mer et Marine, où nous revenons également sur l'activité des autres chantiers du groupe et la bataille juridique qu'il mène depuis cinq ans contre l'Etat grec. 

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense Construction navale
Dossiers
Constructions Mécaniques de Normandie (CMN)