Aller au contenu principal

Après plus de 11 mois de travaux, le premier des deux nouveaux bateaux-portes destinés aux bassins Vauban, à Toulon, a été mis à l’eau fin novembre à Saint-Nazaire. Réalisé par la société nantaise Joseph Paris dans la forme 3 du port ligérien, il a été transféré au quai des Charbonniers pour des travaux de finition et des essais.  

 

200446 bateau porte
© MER ET MARINE

Le bateau-porte dans la forme 3 avant la mise à l'eau le 28 novembre (© MER ET MARINE)

 

Diaporama orphelin : container

 

Composé de 10 blocs en acier, le bateau-porte mesure 42 mètres de long pour 9 mètres de large et 15 mètres de haut, pour un poids lège de 1200 tonnes, dont 540 tonnes de lest. Son système de ballastage permettra à cette structure flottante d’être coulée en appui à l’entrée d’une forme afin d’en assurer l’étanchéité pour qu’elle puisse servir de cale sèche.

 

180732 joseph paris bateau porte
© JOSEPH PARIS

Vue des futurs bateaux-portes des bassins Vauban (© JOSEPH PARIS)

 

Ce nouvel outil, qui sera suivi par un second du même type (qui sera réalisé en Allemagne), ne sera remorqué que l’été prochain à Toulon.

Commandés par l’ESID Toulon, l’un des 7 établissements du Service d’Infrastructure de la Défense (SID), ces équipements remplaceront les bateaux-portes existants n°12 et 16. Leurs successeurs présentent la particularité d’être réversibles et interchangeables, ce qui permettra de les employer indifféremment pour fermer deux des quatre formes des bassins Vauban. Il en résultera une sécurisation accrue des opérations, ainsi que des manœuvres plus aisées dans cette zone critique de la base navale, où sont entretenus les plus grands bâtiments de surface de la Marine nationale, dont le Charles de Gaulle.

Pour Joseph Paris, filiale du groupe Fayat, c’est un nouveau contrat d’importance avec la base navale de Toulon, après la livraison en 2016 de l’imposante grue 10B qui a justement débuté sa carrière avec la récente refonte du porte-avions français.

 

161904 cdg
© MARINE NATIONALE

Les bassins Vauban (© MARINE NATIONALE)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Port de Nantes Saint-Nazaire