Aller au contenu principal

Après avoir joué les prolongations en Méditerranée orientale suite au regain de tension autour de la Syrie, la frégate française Aconit a finalement franchi le canal de Suez pour gagner la mer Rouge et l’océan Indien. Elle est, désormais, intégrée à la TF 150, force navale internationale de lutte contre le terrorisme et les trafics illicites dans cette région. Avant de quitter la Méditerranée, l’Aconit s’est entrainé avec les bâtiments américains déployés au large de la Syrie. Il y a toujours là quatre destroyers lance-missiles du type Arleigh Burke (USS Stout, USS Gravely, USS Barry et USS Ramage), soutenus par le pétrolier-ravitailleur USNS Leroy Gruman.

 

 

79135 aconit ravitaillement
© MARINE NATIONALE

Un Seahawk à l'appontage sur l'Aconit (© MARINE NATIONALE)

 

 

Le 19 septembre, les hélicoptères embarqués de l’Aconit et du Gravely ont, notamment, effectué des exercices d’appontage, le Panther de la frégate française se posant sur le destroyer américain alors que le Seahawk de celui-ci faisait de même avec le bâtiment de la Marine nationale. L'Aconit a, par ailleurs, réalisé un ravitaillement à la mer avec le Leroy Gruman.

 

 

79136 aconit ravitaillement
© MARINE NATIONALE

Présentation au ravitaillement à la mer avec le Leroy Gruman (© MARINE NATIONALE)

 

79134 aconit ravitaillement
© MARINE NATIONALE

Dans le sillage des bâtiments américains (© MARINE NATIONALE)

 

79129 aconit ravitaillement
© MARINE NATIONALE

Le Leroy Gruman ravitaillant deux destroyers (© MARINE NATIONALE)

 

79132 aconit ravitaillement
© MARINE NATIONALE

L'Aconit suivant les bâtiments américains (© MARINE NATIONALE)

 

 

C’est le 10 août que l’Aconit avait quitté Toulon pour gagner l’océan Indien. En chemin, la frégate avait patrouillé en Méditerranée orientale dans le cadre du dispositif de surveillance permanent engagé dans cette région par la France depuis le début de la guerre civile en Syrie. Elle était restée dans le secteur suite à l’attaque chimique de Damas, le 21 août, qui avait décidé la France et les Etats-Unis à menacer de frappes le régime de Bachar al-Assad. A cette occasion, la frégate de défense aérienne Chevalier Paul avait également reçu l’ordre d’appareiller de Toulon (le 29 août) pour rejoindre la Méditerranée orientale. 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale