Aller au contenu principal

Immatriculés en Afrique du Sud et en Allemagne, deux bateaux de plaisance ont été surpris le 28 mai par le patrouilleur Albatros à Bassas da India, dans les îles Eparses, un territoire français situé dans le canal du Mozambique. Le yacht sud-africain Ponty, avec 7 personnes à bord, ainsi que le voilier allemand Aïda, sur lequel se trouvaient deux plaisanciers, avaient mouillé sans autorisation aux abords de l'île. En mission de surveillance dans la zone, l'Albatros a envoyé à bord des deux bateaux une équipe de visite, pour vérifier notamment que les plaisanciers ne s'étaient pas discrètement livrés à des actions de pêche illicite ou de pillages d'épaves. « Bien que cette visite n'ait rien révélé dans ces domaines, un procès verbal de renseignement a cependant été établi à l'issue des opérations et il a été enjoint à ces deux bateaux, mouillés sans autorisation, de faire route », précise les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), qui gèrent administrativement les îles Eparses, ainsi que d'autres possessions françaises du sud de l'océan Indien, comme l'archipel de Kerguelen, Crozet, Saint-Paul et Amsterdam. Bassa da India (© : TAAF) L'équipe de visite de l'Albatros (© : TAAF) Une réserve naturelle à la biodiversité exceptionnelle Pour mémoire, Bassas da India est l'une des cinq îles Eparses, qui comptent également Europa et Juan de Nova entre le Mozambique et Madagascar, les Glorieuses au Nord-Est de Mayotte, ainsi que Tromelin, à l'Est de Madagascar et au nord de La Réunion. Bassas da India est une île corallienne en formation qui présente la particularité d'être recouverte par la mer à marée haute. Son tombant et son lagon abritent une biodiversité marine exceptionnelle, avec la présence notoire de requins. Très mal cartographiée pendant des années, elle a aussi été un piège pour les navigateurs et nombres d'épaves témoignent de sa dangerosité. Faisant partie des Zones Economiques Exclusives (ZEE) françaises dans le canal du Mozambique, elle est aujourd'hui classée en réserve naturelle par un arrêté du préfet des TAAF. Ces dernières précisent que l'intervention de l'Albatros à bord du Ponty et de l'Aïda, des navires non déclarés au préalable, rappelle que « toute activité et tout mouillage doivent être autorisés par l'administration des TAAF dont la mission est de préserver ce biotope exceptionnel dans l'océan Indien ». Les îles Eparses et leur ZEE en bleu (© : TAAF)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale