Aller au contenu principal

Rebaptisé Bouchard suite à sa vente à la marine argentine, l’ancien patrouilleur hauturier français L’Adroit a définitivement quitté Toulon hier, salué lors de sa traversée de la rade par les jets d’eau des remorqueurs de la base navale. Cap sur l’Argentine pour débuter sa nouvelle vie, avec normalement avant de rejoindre Buenos Aires une escale de deux jours à Rio de Janeiro, au Brésil, où il doit arriver dans deux semaines. Le bâtiment, qui sera basé à Mar del Plata, au sud-est de Buenos Aires, a finalement quitté la France sans son système d’artillerie principale, un canon télé-opéré de 30mm, dont les délais d’approvisionnement étaient un peu trop longs et qui sera finalement installé quand le patrouilleur sera arrivé dans son pays

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Naval Group