Aller au contenu principal

BAE Systems a dévoilé l’îlot du nouveau porte-avions de la Royal Navy. L’îlot avant, en fait, puisque le futur bâtiment disposera de deux structures posées sur son pont d’envol. Alors que l’îlot arrière sera dédié à la gestion des opérations aériennes, l’îlot avant accueillera notamment les fonctions de navigation. C’est ce dernier, haut de 6 ponts et comprenant 83 locaux, qui va bientôt quitter le site BAE Systems de Portsmouth pour gagner le chantier Babcock de Rosyth, en Ecosse, où est assemblé le HMS Queen Elizabeth. Construit à partir de blocs réalisés à différents endroits du pays, le nouveau porte-avions britannique devrait être mis à l’eau en 2014 en vue d’une livraison à la Royal Navy en 2016.

 

 

70970 queen elizabeth
© BAE SYSTEMS

L'îlot avant du HMS Queen Elizabeth (© : BAE SYSTEMS)

 

70969 queen elizabeth
© BAE SYSTEMS

L'îlot avant du HMS Queen Elizabeth (© : BAE SYSTEMS)

 

70971 queen elizabeth
© BAE SYSTEMS

Pose de la proue à Rosyth, en décembre (© : BAE SYSTEMS)

 

 

Long de 284 mètres pour une largeur de 73 mètres, ce bâtiment présentera un déplacement de 65.000 tonnes en charge. Armé par 1500 membres d’équipage, il pourra mettre en œuvre jusqu’à 40 aéronefs, dont des avions à décollage court et appontage vertical F-35B.

Son sistership, le futur HMS Prince of Wales, devrait être livré d’ici 2020.

 

 

Le futur HMS Queen Elizabeth (© : BAE SYSTEMS)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
BAE Systems Royal Navy