Aller au contenu principal

L’ancien patrouilleur hauturier (OPV) L’Adroit, que la Marine nationale a armé de 2011 à 2018, s’appelle désormais officiellement ARA Bouchard et arbore le drapeau argentin. Le 6 décembre s’est déroulée à Toulon une cérémonie de changement de pavillon et de prise de commandement avec le premier équipage argentin du bâtiment. Ce dernier n’a, pour autant, pas encore été livré par Naval Group contrairement à ce qu’on avait pu initialement penser. Finalement, l’Argentine devrait réceptionner officiellement en tout début d’année, probablement en janvier, son nouveau patrouilleur, qui quittera ensuite Toulon pour rejoindre son pays d'adoption.

Long de 87 mètres de long pour une largeur de 14 mètres de large et un déplacement en charge de 1650 tonnes, l’ARA Bouchard peut atteindre 20 nœuds, franchir 7000 milles à vitesse économique et dispose d’une autonomie de trois semaines en haute mer. L’équipage comprendra 40 marins. Cet OPV mettra disposera d’un canon télé-opéré de 30 mm et pourra mettre en œuvre deux grandes embarcations semi-rigides ainsi qu’un hélicoptère (plateforme pour une machine de 10 tonnes et abri pour un appareil de 5 tonnes).

Ce patrouilleur, qui a bénéficié d’une remise à niveau complète et de modifications pour répondre aux besoins de son nouveau propriétaire, a été vendu dans le cadre d’un contrat entré en vigueur en début d’année. Un contrat porté par Naval Group et qui porte également sur la construction de trois autres unités du type OPV 87. Leur réalisation est en cours au chantier Piriou de Concarneau et dans le site Kership de Lanester, près de Lorient. Ils seront livrés entre 2020 et 2022.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Naval Group