Aller au contenu principal

Second de la série des nouveaux navires hauturiers des garde-côtes américains, le Waesche est arrivé la semaine dernière dans la base navale de Yokosuka, au Japon, après avoir été victime d’un incendie alors qu’il était déployé dans le Pacifique ouest. Le sinistre s’est déclaré en fin d’après-midi le 19 septembre, apparemment suite à un départ de feu dans les machines. L’incendie s’est ensuite propagé à plusieurs compartiments, dont le hangar des hélicoptères et jusqu’aux superstructures de la partie arrière du bâtiment. Il a fallu une heure et demie à l’équipage, composé de 150 marins, pour en venir à bout. Cinq d’entre eux ont été blessés durant les opérations et soignés à bord. Le bâtiment a pu rejoindre par ses propres moyens Yokosuka, où il est arrivé le 22 septembre. L’US Coast Guard pourra si besoin utiliser les infrastructures de la base navale, où stationnent les unités de la flotte américaine basée au Japon, pour réparer son navire. On ne connait pas encore l’étendue des dégâts.

Premier sistership du Bertholf, tête de série des cotres du type Legend, le Waesche est entré en service en 2010 et est basé en Californie. Six autres unités de cette classe ont depuis été livrés par le chantier Huntington Ingalls Industries de Pascagoula (Mississippi), les Stratton, Hamilton, James, Munro, Kimball et Midget. Doit suivre le Stone d’ici 2021. Le dixième exemplaire de cette série, le futur Calhoun, est en construction alors que le onzième a été commandé.  

Successeurs des douze anciens Hamilton, les Legend mesurent 127.4 mètres de long pour 16.4 mètres de large, leur déplacement en charge atteignant 4500 tonnes. Armés par 120 marins, avec la capacité d’embarquer 30 personnes supplémentaires, les nouveaux cotres américains ont une autonomie très importante. Ils peuvent en effet franchir 12.000 milles à 9 nœuds, pour des navigations pouvant durer jusqu’à deux mois.

 

163148 us coast guard uscg bertholf Waesche
© HHI

Le Waesche (©  HII)

 

Capables d’atteindre la vitesse de 28 nœuds, grâce à une propulsion comprenant deux moteurs diesels MTU et une turbine à gaz fournie par General Electric, pour une puissance installée de 35.880 kW, les Legend disposent d’importants moyens de détection et de communication. Leur armement consiste en une tourelle de 57mm, un système multitubes Phalanx et des mitrailleuses de 12.7mm. Ils peuvent mettre en œuvre deux grandes embarcations semi-rigides pour les missions de contrôle et d’interception, alors que leurs capacités aéronautiques, très développées, leurs permettent d’embarquer deux hélicoptères ou un appareil et des drones. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
US Navy / US Coast Guard