Aller au contenu principal

Il est embarqué sur un bâtiment de combat, il traque ses objectifs et il les détruit, pour de vrai. A l’occasion d’une campagne de trois mois dans le Golfe persique, la marine américaine a de nouveau testé avec succès, cette fois en déploiement, son premier laser embarqué. Le LaWS (Laser Weapon System) a été installé sur l’USS Ponce, un ancien transport de chalands de débarquement converti en base mobile et basé dans le Golfe. Conçu sous l’égide de l’Office of Naval Research (ONR) pour lutter contre les menaces asymétriques à faible distance, le LaWS affiche une portée inférieure à 2 kilomètres. A bord de l’USS Ponce, il a été engagé contre différents mobiles de surface, dont une cible remorquée par une embarcation rapide simulant une attaque visant le bâtiment. Le laser s’est également montré efficace contre les drones aériens, en abattant un engin de type Scan Eagle. Asservi pour la conduite de tir à un senseur extérieur, par exemple le radar de poursuivre d’un système Phalanx, le LaWS est mis en oeuvre à partir d’un poste de commande avec écrans de contrôle et manette de jeu vidéo pour l’opérateur.

 

96613 laser laws
© US NAVY

Le LaWS est installé au dessus de la passerelle (© US NAVY)

96615 laser laws
© US NAVY

Le LaWS sur l'USS Ponce (© US NAVY)

96610 laser laws
© US NAVY

Le poste de commande du LaWS sur l'USS Ponce (© US NAVY)

 

De la dissuasion optique non létale à la destruction

 

Apte à traiter différents types de menaces, le système offre plusieurs degrés de réponse, allant du rayon éblouissant non létal au faisceau de forte puissance capable de neutraliser son objectif. « Les armes laser sont puissantes, abordables et joueront un rôle vital dans les opérations navales du futur », assure le contre-amiral Matthew L. Klunder, patron de l’ONR, qui se montre très satisfait de l’efficacité du LaWS : « Ce prototype a acquis ses cibles et les a détruites avec une létalité quasi-instantanée ». La campagne d’essais, qui a duré de septembre a novembre, a permis de réaliser une multitude de tests dans des conditions très variées. « Les marins ont travaillé quotidiennement avec le LaWS ces derniers mois et ont rapporté que l’arme a parfaitement fonctionné, y compris dans des conditions météo défavorables, avec des vents violents, de la chaleur et de l’humidité. Ils ont noté que le système est allé au-delà des attentes en termes de fiabilité et de maintenance », se félicite la marine américaine.

 

 

La technologie du laser à état solide

 

Le LaWS a réalisé ses premiers embarquements au large des côtes américaines en 2011 et 2012. A partir d’un destroyer, il a été utilisé au cours de la première campagne contre des mobiles de surface puis, l’année suivante, face à un drone aérien. Depuis, le système a été perfectionné et préparé à son premier déploiement à l’étranger. C’est désormais chose faite et la réussite de ces premiers mois sur l’USS Ponce comme le succès des tirs réalisés constituent une étape importante pour la marine américaine, qui a engagé de lourds investissements, ces dernières années, pour concevoir des armes à énergie dirigée. La technologie retenue ici est celle du laser à état solide - plus précisément à semi-conducteur - développée dans l’industrie civile afin de convertir directement l’électricité en lumière. L’objectif est de projeter un rayon générant une très forte température, qui va provoquer des dégâts irrémédiables à la structure de la cible, voire son explosion.

 

Apte au combat au début des années 2020

 

Les résultats obtenus dans le Golfe vont servir au programme de maturation de cette technologie. Porté par l’ONR, il vise à développer des lasers économiquement viables et aptes au combat, que l’US Navy espère pouvoir embarquer au début des années 2020 sur ses bâtiments de surface, notamment les destroyers lance-missiles et les Littoral Combat Ship. Ces recherches serviront également, selon l’ONR, au développement de systèmes aéroportés et terrestres. 

 

96616 laser laws
© US NAVY

Le LaWS sur l'USS Ponce (© US NAVY)

 

 

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
US Navy / US Coast Guard