Aller au contenu principal

C'est un nouvel épisode dans le conflit qui oppose les syndicats à la direction de DCNS sur la Négociation Annuelle Obligatoire. Dénonçant l'évolution du dialogue social au sein de l'entreprise, la CFE-CGC appelle désormais les salariés du groupe à une grève du zèle. « Coupez vos portables et vos PC à 16h30. Rentrez chez vous au plus tard à 17h00. Ne participez à aucune réunion après cette heure. Votre temps, vos compétences et votre énergie ne sont plus récompensés : Privilégiez les valeurs de la famille aux valeurs de l'entreprise », a lancé aux personnels le syndicat, présent chez les techniciens, agents de maîtrise et cadres. Comme la CFDT, la CGT et l'UNSA, la CFE-CGC réclame la réouverture des négociations sur la NAO et une remise à plat du dialogue social au sein de DCNS. Depuis le 15 février, date à laquelle la direction a clos la négociation sur des propositions très en deçà des attentes syndicales, les organisations se mobilisent. Mardi, la dernière journée d'action nationale a, selon l'intersyndicale, montré que le mouvement « ne s'essouffle pas ». A Brest, à Lorient, ou encore à Ruelle ou à Nantes-Indret, des centaines de salariés ont cessé le travail. De nouvelles actions sont envisagées par les représentants du personnel, certains, notamment à la CGT, souhaitant apparemment durcir le mouvement.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Naval Group