Aller au contenu principal

C'est le 19 septembre, à l'occasion de la prise de commandement simultanée des nouveaux pachas des trois flottilles de chasse de l'aéronautique navale, que la 11F rejoindra le « club Rafale ». Ce passage au Rafale F3 se fera progressivement, dans l'année qui vient, la flottille basculant progressivement du Super Etendard Modernisé au nouvel avion de combat de Dassault Aviation. Pour la Marine nationale, l'objectif est que la 11F soit opérationnelle sur Rafale à l'été 2012. Pour l'heure, seule la 12F est dotée de Rafale Marine, les premiers appareils de ce type (au standard F1) étant livrés en 1999. Depuis, la flottille est passée au standard F2, dont la mise en service opérationnelle a été prononcée en mai 2008, les Rafale F1 étant mis sous cocon en vue d'être ultérieurement mis au standard F3. Tous les appareils de la 12F sont aujourd'hui au standard 3, qui sera également celui de la 11F. Pour cette dernière, les SEM seront progressivement remplacés dans l'année qui vient, les pilotes étant transformés au fur et à mesure. Il ne restera ensuite plus qu'à transformer la 17F, ce qui correspondra au retrait du service du Super Etendard. Le début de la bascule pour la 17F est prévue en 2015 pour une qualification opérationnelle en 2016. L'aéronautique navale prévoit de doter chacune de ses trois flottilles de chasse de 15 appareils, soit un total de 45 avions en ligne. Pour maintenir cette capacité, tout en assurant les missions de formation et les immobilisations pour maintenance, 60 avions ont été commandés. Le différentiel entre machines en ligne et machines en parc permet également de prendre en compte le taux d'attrition, c'est-à-dire les pertes prévisibles. Ainsi, 3 Rafale Marine ont été accidentellement perdus en 2009 et 2010.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Aéronautique navale Marine nationale