Aller au contenu principal

Jamais un bâtiment de surface de la Marine nationale n'avait tiré autant de missiles antinavire en un seul exercice. Le 28 avril, pas moins de 5 Exocet MM38 ont été lancés au large de la Bretagne depuis la frégate anti-sous-marine De Grasse. Compte tenu de la nature des manoeuvres, la FASM s'était positionnée très au large, à 250 nautiques à l'ouest de Brest. D'importantes mesures de sécurité avaient été prises afin de s'assurer qu'aucun bateau n'était présent dans la zone de tir. Ainsi, à partir de 3 heures du matin, des avions de patrouille maritime basés à Lann-Bihoué ont « blanchi » la zone. Puis, à 10h20, de grands panaches de fumées ont commencé à masquer le De Grasse, qui a tiré une première salve de deux missiles, avant de lancer trois autres Exocet. « Ce fut un moment historique et l'enthousiasme était à son comble au sein de l'équipage: en effet, jamais autant de missiles n'avaient été tirés en une seule opération sur un bâtiment de surface. On enregistre habituellement un tir par an et par façade maritime ; une mesure que l'on estime déjà exceptionnelle. La nécessité de renouveler le stock a offert cette belle opportunité d'entraînement », explique l'équipage du De Grasse, une frégate qui vit ses derniers mois d'activité. Tir d'un Exocet depuis le De Grasse le 28 avril (© : MARINE NATIONALE) Mise en service en 1977, la doyenne des FASM françaises va, en effet, être remplacée par l'Aquitaine, tête de série des nouvelles frégates multi-missions. Construite par DCNS, la première FREMM sera livrée au second semestre, mais elle ne sera pas immédiatement opérationnelle. C'est pourquoi le De Grasse, qui devait initialement prendre sa retraite cet été, devrait jouer les prolongations jusqu'en 2013. Longue de 152.7 mètres et présentant un déplacement de 6100 tonnes en charge, la frégate est l'une des dernières unités de la marine à disposer de l'Exocet Mer-Mer 38, première version du célèbre missile antinavire, tiré pour la première fois en 1971. Le De Grasse peut mettre en oeuvre jusqu'à 6 munitions de ce type, stockées dans autant de conteneurs autonomes. Long de 5.2 mètres pour un poids de 735 kilos, dont 150 kilos de charge militaire, le MM38 vol à Mach 1 et affiche une portée de 40 kilomètres. En dehors du De Grasse, le MM38 équipe les FASM Georges Leygues et Dupleix, ainsi que les six frégates de surveillance du type Floréal. Depuis 1971, l'Exocet a, bien entendu, été modernisé, alors que de nouvelles versions sont entrées en service. Après le MM40 Block1 (1982) puis le MM40 Block2 (1990), la dernière variante développée par MBDA, le MM40 Block3, a effectué en 2009 son tir de validation. Il équipe les frégates de défense aérienne du type Horizon, mises en service en 2010 (Forbin) et 2011 (Chevalier Paul), et sera embarqué sur les FREMM. _____________________________________________________- Voir notre reportage sur l'usine de fabrication des Exocet Exocet MM40 Block3 (© : MBDA)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale