Aller au contenu principal

Pour ceux qui en doutaient encore, la frégate antiaérienne française Jean Bart a définitivement achevé sa carrière. Un temps proposé à la Grèce, le bâtiment, officiellement retiré du service par la Marine nationale fin août, a déjà été partiellement dépouillé de ses équipements. Sa tourelle de 100 mm et ses conduites de tir optique et radar ont, ainsi, été débarquées alors que la mature a été découpée, a constaté Mer et Marine. La FAA, qui était stationnée depuis le 22 juin au quai industriel de la base navale de Toulon dans le cadre des travaux préparatoires à son désarmement, a été déplacée mardi 21 septembre vers le site du Lazaret, pour des opérations de dégazage et dépollution des soutes qui devraient durer jusqu’au 6 octobre, a-t-on appris auprès de la Marine nationale.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale