Aller au contenu principal

Dans l'édition du 4 mai, une première version de cet article évoquait une sortie du bassin de la frégate marocaine Mohammed VI, en cours d'achèvement sur le site DCNS de Lorient. Illustrant ce papier, une photo prise la veille montrait une frégate multi-missions au quai d'armement, avec des échaffaudages et en cours de peinture, sans numéro de coque. Nous en avons déduit qu'il s'agissait du bâtiment marocain. En réalité, il s'agit de l'Aquitaine, tête de série du programme FREMM, qui sera livrée dans les prochains mois à la Marine nationale. Avant cela, la frégate s'offre actuellement une petite beauté, ce qui nous a induit en erreur, nous faisant penser qu'il s'agissait du Mohammed VI (l'erreur a été rectifiée en cours de matinée mais, pour nos lecteurs matinaux, nous tenions à rediffuser cet erratum aujourd'hui au cas où ils en seraient restés à la version initiale de l'article). Identique extérieurement à l'Aquitaine, la frégate marocaine est, en fait, toujours au bassin à Lorient. Le bâtiment, mis à flot le 14 septembre dernier, débutera en fin d'année ses essais en mer, en vue d'une livraison à la marine marocaine en 2013. Du type FREMM (frégate multi-missions), le Mohammed VI est un quasi sistership des frégates françaises de la classe Aquitaine. Le bâtiment marocain se distingue par quelques modifications, notamment au niveau des communications, ainsi que de l'armement (il n'y aura pas de missiles de croisière Scalp Naval à bord). Pour le reste, la coque, longue de 142 mètres pour une largeur de 20 mètres, est identique. Comme les FREMM françaises, la frégate marocaine, d'un déplacement de 6000 tonnes, comptera une tourelle de 76mm et pourra mettre en oeuvre 8 missiles antinavire Exocet MM40 Block3, 16 missiles surface-air Aster 15, des torpilles MU90 et un hélicoptère. Côté électronique, le Mohammed VI embarquera notamment un radar multifonctions Herakles, deux brouilleurs, un sonar de coque et un sonar remorqué. La frégate Mohammed VI lors de sa mise à flot (© : DCNS) L'Aquitaine (© : DCNS)

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Naval Group