Aller au contenu principal

Partie le 14 juillet de Brest, où elle était stationnée depuis sa livraison par Naval Group (ex-DCNS) en 2015, la frégate multi-missions Provence est arrivée lundi 23 juillet à Toulon, sa nouvelle base. Elle y rejoint deux autres bâtiments du même type, les Languedoc et Auvergne, réceptionnées par la Marine nationale en 2016 et 2017.

Etaient notamment présents pour l’accueillir, outre les autorités militaires, des élus du Conseil régional de PACA, ainsi que des municipalités de Toulon et d’Aix-en-Provence, cette dernière étant  la ville marraine de ce bâtiment au patronyme évidemment très symbolique pour la région, dont le nom n’a pas été porté par un bâtiment de premier rang depuis le cuirassé Provence, lancé en 1915 et sabordé ici même en 1942.

 

Diaporama

 

193037 fremm provence
© MER ET MARINE- FRANCIS JACQUOT

(© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Diaporama

 

Seconde des huit nouvelles frégates françaises du type FREMM, la Provence devait à l’origine rejoindre Toulon dès sa livraison. Initialement, elle était en effet le troisième bâtiment de la série, après l’Aquitaine, versée à la flotte française fin 2012, et deux premières Normandie qui furent successivement vendues à l’export : le Mohammed VI au Maroc (2014) puis la Tahya Misr à l’Egypte (2015). La base navale de Brest ayant été choisie pour accueillir le premier noyau de FREMM, la Provence a donc temporairement rejoint l'Aquitaine, Toulon débutant son passage sur ces nouvelles unités avec le Languedoc et l’Auvergne. Pour permettre le transfert de la Provence en Méditerranée, il a fallu attendre que la cinquième FREMM, la Bretagne, soit livrée à la marine, ce qui a été le cas la semaine dernière.

On notera que la permutation a entrainé une bascule complète d’équipage entre la Bretagne et la Provence, les marins de cette dernière, emmenés par le capitaine de vaisseau Julien Duthu, ayant rejoint Toulon après plus de 300 jours d’absence et d’éloignement de leurs familles, qui les attendaient avec impatience sur le quai. Ils avaient en effet rallié Lorient en août 2017 peu avant le début des essais en mer de la Bretagne.

 

193019 fremm provence
© MER ET MARINE- FRANCIS JACQUOT

 (© MER ET MARINE - FRANCIS JACQUOT)

 

Avec le retrait du service du Jean de Vienne, qui a effectué sa dernière sortie en mer le 1er juin, la composante de frégates anti-sous-marines de la façade méditerranéenne est désormais renouvelée. Mais en dehors de cette capacité, les trois FREMM basées à Toulon, comme leurs homologues brestoises, disposent également de moyens antiaériens et antinavire accrus, ainsi que la possibilité de mettre en œuvre des missiles de croisière navals (MdCN).

En construction à Lorient, la sixième FREMM de la série, finalement nommée Normandie, sera livrée à Brest en 2019.

Quant aux deux dernières unités du programme, les futures Alsace et Lorraine, elles seront dotées de capacités de défense aérienne renforcées. Appelées FREMM DA, elles remplaceront en 2021 et 2022 les actuelles frégates Cassard (1988) et Jean Bart (1991), basées à Toulon.

Selon la Marine nationale, à l’horizon 2025, quatre FREMM seront basées à Brest et quatre autres à Toulon.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale