Aller au contenu principal

La Chine continue à un rythme toujours très soutenu de muscler ses forces navales. Ce mois-ci, sa flotte de surface a déjà mis en service deux nouvelles unités de combat. La première est le Rizhao, 26ème frégate du type 054A / Jiankai II, dont la tête de série est sortie en 2008.  Ces bâtiments de 134 mètres et 3900 tonnes en charge sont équipés d’un système surface-air avec 32 missiles HQ-16 (dérivé du SA-N-12 russe), 8 missiles antinavire C803, une tourelle de 76mm, deux systèmes multitubes du type 730, 6 tubes lance-torpilles, deux lance-roquettes anti-sous-marins et un hélicoptère Z-9 (version chinoise du Dauphin français).

 

181151 chine jiankai II Rizhao
© 81.CN

La frégate chinoise Rizhao (© 81.CN)

 

La marine chinoise a également mis en service en janvier le Wuhai, sa 39ème corvette du type 056 / Jingdao. Un modèle qui connait une production impressionnante puisque le premier exemplaire a rallié la flotte de l’Armée populaire de libération en 2015. Longues de 89 mètres et affichant un déplacement de 1500 tonnes en charge, ces unités mettent en œuvre 4 missiles C803, un système surface-air FL-3000N (version chinoise du RAM américain), deux canons de 30mm et six tubes lance-torpilles.

 

181152 chine type 056 / Jingdao
© 81.CN

La corvette chinoise Wuhai (© 81.CN)

 

Toujours au sujet de la marine chinoise, on notera que celle-ci réalise actuellement un nouveau déploiement en Méditerranée. S’y trouve un groupe naval constitué du destroyer lance-missiles Haikou (type Lujang II), de la frégate Yueyang (type Jiangkai II) et du ravitailleur Qinghaihu (ex-Vladimir Peregudov vendu par la Russie en 1992). Cette flottille a quitté le 20 janvier le port tunisien de La Goulette après une escale de 5 jours.

C’est la quatrième force navale chinoise déployée en Méditerranée et pour l’une d’entre elles jusqu’en Europe du nord depuis le mois de juillet dernier.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine chinoise