Aller au contenu principal

Après une longue décrue de ses effectifs, la base navale de Brest va retrouver de la vigueur dans les années qui viennent, en particulier au niveau des bâtiments de combat de premier rang. Le nombre de frégates stationnées à la pointe Bretagne, tombé à seulement trois unités cette année suite au retrait du service du Latouche-Tréville, devrait ainsi être doublé d’ici 2026, a appris Mer et Marine.

L'Auvergne repositionnée à la pointe Bretagne en décembre

Une quatrième frégate multi-missions (FREMM) va dès le mois de décembre venir grossir les rangs brestois de la Marine nationale. Il s’agit de l’Auvergne, qui était basée à Toulon depuis sa livraison par Naval Group en 2017 (elle a été admise au service actif en 2018) et va quitter la Méditerranée pour se repositionner à la pointe Bretagne. Elle s’ajoutera aux trois unités de ce type déjà basées à Brest, les

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale