Aller au contenu principal

A l’instar des anciens avisos du type A69 qu’ils vont remplacer, les futurs patrouilleurs océaniques français devraient être équipés d’un sonar de coque. La menace sous-marine, qui ne fait que s’accroître depuis plusieurs années, pousse en effet la Marine nationale à vouloir conserver cette capacité sur ses futurs patrouilleurs. Cela, bien que le nombre de frégates taillées pour la

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Thales