Aller au contenu principal

Il n'y avait plus vraiment de suspens mais la décision formelle a été annoncée par le ministre norvégien de la Défense Frank Bakke-Jensen : la frégate Helge Ingstad, très sévèrement endommagée après son naufrage en novembre dernier, va être détruite. Les estimations effectuées à la demande du gouvernement norvégien montraient qu'une réparation du bâtiment nécessitait un budget compris entre 12 et 14 milliards de couronnes, là où la construction d'une unité équivalente se situait entre 11 et 13 milliards de couronnes. La frégate Helge Ingstad va donc être vendue pour démantèlement. Un certain nombre d'équipements seront préalablement prélevés de manière à pouvoir servir de pièces de rechange pour des quatre autres bâtiments de sa série actuellement actives au sein de la marine norvégienne.

La question de son remplacement a été évoquée concommitamment par le ministre. « La capacité représentée par l'Helge Ingstad doit être remplacée. Je vais demander au chef d'Etat-major des armées de me donner une expertise militaire sur la façon dont cette capacité opérationnelle peut être rétablie. Nous avons évoqué de nombreuses possibilités pour celà : une capacité sous-marine accrue, plus de moyens de surveillance aérienne ou, peut-être, une nouvelle frégate. Nous avons un très grand territoire maritime à sécuriser et où il faut montrer notre présence  ». Avant cette annonce, une partie des experts civils et militaires s'étaient exprimés sur la possibilité d'utiliser le budget dévolu à une nouvelle frégate pour la construction de plusieurs patrouilleurs garde-côtes, aptes à couvrir davantage de linéaire côtier.

 

198377 norvege otto sverdrup
© JEAN-CLAUDE BELLONNE

L'Otto Sverdrup, l'un des sisterships de l'Helge Ingstad (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

En attendant l'annonce de la teneur de cette nouvelle capacité opérationnelle, c'est le nouveau ravitailleur Maud et les autres frégates du type Fridtjof Nansen qui assurent l'intérim notamment avec un double équipage en rotation. 

Longue de 133 mètres pour un déplacement de 5290 tonnes en charge, l’Helge Ingstad, quatrième des cinq frégates norvégiennes du type Fridtjof Nansen réalisées en Espagne par Navantia, avait été mise en service en 2009. Elle a sombré suite à une collision avec le pétrolier Sola ST. Les 127 membres d’équipage, dont 8 ont été blessés dans l’accident, ont pu évacuer le bâtiment avant qu’il chavire.

Voir notre analyse du premier rapport d'enquête sur la collision

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense