Aller au contenu principal

Transportée depuis Toulon par le navire semi-submersible Rolldock Storm, arrivé le 18 décembre à Cherbourg, le sous-marin nucléaire d’attaque Perle a rejoint le 6 janvier le dispositif de mise à l’eau (DME) situé dans le prolongement du chantier normand de Naval Group. Le bâtiment a été mise au sec par l'énorme ascenseur qui sert habituellement à la mise à l'eau des nouveaux sous-marins sortant de la nef Laubeuf. 

 

243381 perle entree dme
© MARINE NATIONALE - LUMIR LUGUE

La Perle prise en charge par les moyens de la base navale de Cherbourg pour rejoindre le DME (© MARINE NATIONALE - LUMIR LUGUE)

 

Diaporama orphelin : container

 

243378 perle entree dme
© MARINE NATIONALE - LUMIR LUGUE

La Perle lors de son transit vers le DME (© MARINE NATIONALE - LUMIR LUGUE)

243379 perle entree dme
© MARINE NATIONALE - LUMIR LUGUE

La Perle devant le DME avec au fond le chantier Laubeuf (© MARINE NATIONALE - LUMIR LUGUE)

243384 perle entree dme
© MARINE NATIONALE - BENJAMIN PAPIN

La Perle entrant dans le DME (© MARINE NATIONALE - BENJAMIN PAPIN)

 

Missing Paragraphe.

 

Cette opération intervient dans le cadre des travaux de réparation décidés suite à l’incendie qui a gravement endommagé la Perle en juin dernier. A cet effet, la partie avant de la Perle, jusqu’en arrière du kiosque, va être découpée. Elle sera remplacée par la même section provenant du Saphir, premier des six sous-marins de cette série à avoir été retiré du service. En prévision de son désarmement, il avait rejoint Cherbourg en juillet 2019. L’ancien Saphir va lui aussi être mis hors d’eau via le DME afin que sa partie avant soit découpée, puis ressoudée sur la Perle. Si tout se passe comme prévu, cette dernière repartira à l’automne prochain vers Toulon, où son arrêt technique majeur reprendra là où il s’était arrêté lors de l’incendie intervenu le 12 juin dernier. La remise en service du SNA est prévue en 2023. 

- Voir notre dernier article sur le chantier de réparation de la Perle

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Naval Group