Aller au contenu principal

Située entre Limassol et Larnaca, la base navale Evangelos Florakis de Zygi, la plus importante de Chypre, a été ravagée hier matin par une série d'explosions. Le sinistre a fait 12 morts, ainsi que des dizaines de blessés et de très importants dégâts. Plusieurs bâtiments ont été soufflés, alors que les explosions ont partiellement détruit la centrale électrique située à proximité, entrainant des coupures de courant un peu partout dans l'île. D'après les premiers éléments de l'enquête, un feu de broussaille se serait propagé jusqu'à un dépôt de munitions, provoquant des déflagrations en chaîne. Le dépôt aurait contenu des munitions d'origine iranienne, saisies en 2009 et dont les conditions de conservation avaient semble-t-il provoqué des inquiétudes au sein des militaires ces dernières semaines. Suite à cette catastrophe, la plus importante touchant l'armée chypriote depuis 40 ans, le gouvernement a décrété un deuil national de trois jours. Le ministre de la Défense a, par ailleurs, démissionné.

Aller plus loin

Rubriques
Défense