Aller au contenu principal

Le Naval Strike Missile (NSM) du groupe norvégien Kongsberg a été sélectionné par le ministère britannique de la Défense pour équiper les destroyers et frégates actuellement en service dans la Royal Navy. Cela, dans le cadre d’un programme lancé en urgence afin de remplacer les missiles antinavire Harpoon dont sont équipés ces bâtiments. Des armes qui, à bout de souffle, seront retirées du service en 2023. Kongsberg,

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Royal Navy