Aller au contenu principal

Deux nouveaux bâtiments de combat commandés par le Pakistan ont été mis à l’eau cet été en Turquie et en Chine. Avec d’abord, la troisième frégate du type 054 (ou Jiangkai II) réalisée pour la marine pakistanaise par le chantier chinois Hudong Zhonghua de Shanghai, dont le lancement a été annoncé le 3 août par Islamabad. Un contrat pour quatre frégates a pour mémoire été signé en 2017 auprès de la Chine. La première a été mise à l’eau en août 2020 (et devrait logiquement être livrée dans les mois qui viennent) et la seconde en janvier 2021. Ces bâtiments de 134 mètres de long pour 16 de large et près de 4000 tonnes de déplacement en charge sont notamment équipés pour la lutte anti-sous-marine, avec un sonar de coque et une antenne remorquée. Dans la marine chinoise, où 30 frégates de ce type ont été mises en service depuis 2008, ce modèle est équipé d’un système surface-air HQ-16 (32 missiles à lancement vertical), 8 missiles antinavire C 803, une tourelle de 76 mm, deux systèmes multitubes, de l’artillerie légère et 6 tubes lance-torpilles. Les bâtiments peuvent également embarquer un hélicoptère.

 

192054 chine Binzhou
© MICHEL FLOCH

Frégate chinoise du type 054 (© MICHEL FLOCH)

192056 chine Binzhou
© MICHEL FLOCH

Frégate chinoise du type 054 (© MICHEL FLOCH)

 

Pendant ce temps, la construction des quatre corvettes de la famille Milgem commandées en 2018 à la Turquie se poursuit, pour des livraisons officiellement prévues entre 2022 et 2024. La tête de série a été lancée le 15 août aux chantiers d’Istanbul, où elle avait vu sa construction débuter en juin 2020. La seconde unité de cette classe est produite en transfert de technologie par l’arsenal de Karachi, qui a débuté son assemblage en octobre 2020. Les deux autres seront construites pour l’une en Turquie et pour l’autre au Pakistan.

 

259247 pakistan turquie milgem
© MINISTERE TURC DE LA DEFENSE

La première corvette pakistanaise construite à Istanbul (© MINISTERE TURC DE LA DEFENSE)

259249 pakistan turquie milgem
© MINISTERE TURC DE LA DEFENSE

(© MINISTERE TURC DE LA DEFENSE)

 

Quatre corvettes du type Milgem, formant la classe Ada, ont déjà été construites pour la marine turque, qui les a mises en service entre 2011 et 2019. Ces bâtiments de 99.5 mètres de long pour 14.4 mètres de large affichent un déplacement d’environ 2400 tonnes à pleine charge. Capables d’atteindre 30 nœuds, ils sont équipés d’un radar SMART-S et un sonar de coque TBT-01 Yakamoz. L’armement est constitué de huit missiles antinavire (l’Atmaca de l’industriel turc Roketsan doit les équiper), un système surface-air RAM, une tourelle de 76mm, de l’artillerie légère et quatre tubes lance-torpilles. Ces corvettes disposent également d’un hangar permettant d’embarquer un hélicoptère de type Seahawk. La version turque sera différente, les visuels diffusés lors des cérémonies montrant notamment la présence d'un système surface-air avec 16 cellules de lancement vertical. 

 

239410 milgem pakistan
© DR

 

Ces deux séries vont permettre de poursuivre la modernisation et la montée en puissance de la flotte de surface turque, qui a aussi pris livraison en 2020 de deux patrouilleurs hauturiers de 90 mètres et 2300 tonnes réalisés par le groupe néerlandais Damen dans son chantier de Galati, en Roumanie.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Aller plus loin

Rubriques
Défense