Aller au contenu principal

Mer et Marine a eu confirmation que la Marine nationale va reprendre la vedette Armoise, appartenant aujourd’hui aux Affaires maritimes, pour l’affecter à la Gendarmerie maritime. Ce transfert, que nous évoquions au début de l’été, doit intervenir en novembre. Alors que le programme des nouveaux patrouilleurs de la Gendarmerie maritime a pris deux ans de retard, l’Armoise va permettre d’éviter une rupture temporaire de capacité sur la façade Manche – mer du Nord, aujourd’hui couverte par les patrouilleurs côtiers de gendarmerie (PCG) Athos et Aramis. Des bâtiments de 32 mètres datant de 1980 et 1981 qui sont basés à Cherbourg et devront être impérativement retirés du service à l’été 2022.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Affaires maritimes Gendarmerie Maritime