Aller au contenu principal

Après le Flamant en 2019 et le Cormoran en 2020, le troisième patrouilleur de service public (PSP) basé à Cherbourg, le Pluvier, est à son tour armé alternativement par deux équipages. Cette évolution sera finalisée le 2 septembre avec la prise de commandement du capitaine de corvette Mayeul Pappens, qui va prendre la tête de l’équipage B du Pluvier, officiellement créé le 30 août. « L’objectif de ce passage en double équipage est l’amélioration de l’efficacité opérationnelle des PSP grâce à l’accroissement du nombre de jours de mer (par unité et non par marin), à l’amélioration de la préparation opérationnelle des équipages et à une meilleure capacité à absorber une augmentation imprévue de l’activité », explique la Marine nationale. Une manœuvre RH qui vise aussi à donner plus de visibilité aux équipages quant à leur vie privée, ce qui est d’autant plus important à Cherbourg où de nombreux marins sont célibataires géographiques.

 

253698 fremm provence
© JEAN-CLAUDE BELLONNE

La FREMM Provence (© : JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Le principe du double équipage, en vigueur depuis des années sur certaines unités, comme le bâtiment hydro-océanographique Beautemps-Beaupré ainsi que des navires de soutien (BSAM, BSAOM) est aussi déployé progressivement sur les frégates multi-missions (FREMM), dont la Marine nationale alignera huit exemplaires en 2022 (sept à ce jour). Trois FREMM ont pour le moment connu cette évolution : l’Aquitaine à Brest et le Languedoc à Toulon en 2019, puis la Bretagne (Brest) en 2020. C’est désormais au tour de la Provence, dont l’équipage B a été créé cet été (noyau précurseur début juillet et ralliement de l'équipage le 30 août) et le commandement sera confié au capitaine de vaisseau Michaël Vaxelaire lors d’une cérémonie qui se déroulera le 6 septembre à Toulon.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale