Aller au contenu principal

Fraîchement achevé par le chantier Piriou de Concarneau, le dernier des quatre nouveaux bâtiments de soutien et d’assistance métropolitains (BSAM, ex-BSAH) a rallié la base navale de Brest le 28 mars. C’est là que la Garonne est basée, en compagnie du Rhône, les deux autres unités de cette série (Loire et Seine) étant stationnées à Toulon.

 

206157 bsam bsah garonne
© MICHEL FLOCH

Le BSAM Garonne dans la base navale de Brest (© : MICHEL FLOCH)

206158 bsam bsah garonne
© MICHEL FLOCH

Le BSAM Garonne dans la base navale de Brest (© : MICHEL FLOCH)

 

A l’issue de la traditionnelle phase de mise au point du nouveau bâtiment et d’entrainement de son équipage, la Garonne effectuera dans les mois qui viennent son déploiement de longue durée, préalable à son admission au service actif. Celle-ci interviendra d’ici la fin de l’année.

Longs de 70.3 mètres pour une largeur de 15.8 mètres et un tirant d’eau de 5 mètres, les BSAM affichent un déplacement de 2960 tonnes en charge. Capables d’atteindre 14 nœuds, ces bâtiments, armés par deux équipages de 17 marins se relayant à bord tous les quatre mois (ce qui permet d'assurer 200 jours de mer par an), peuvent accueillir 12 personnes supplémentaires.

Ils sont conçus pour le soutien des forces navales, en France ou à l’étranger, les travaux maritimes et la sauvegarde des biens et des personnes.

D’un coût de 160 millions d’euros et représentant 1 million d’heures de travail en conception et production, le programme BSAH a été notifié en août 2015 à Kership, société commune de Piriou et Naval Group. Les deux premiers exemplaires de la série, la Loire et le Rhône, ont été admis au service actif au second semestre 2018. Les deux suivants le seront au second semestre 2019.

 

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale Chantier Piriou Naval Group