Aller au contenu principal

Alors que des annonces sont attendues prochainement quant à sa succession, le porte-avions Charles de Gaulle doit accoster à Brest vendredi soir, pour repartir lundi prochain en fin de matinée. Un retour aux sources pour un bâtiment construit dans l’arsenal brestois et qui n’avait pas évolué en Atlantique depuis 2010.

Aller plus loin

Rubriques
Défense
Dossiers
Marine nationale